samedi, septembre 18L'information d'un bout à l'autre

Assassinat de Jovenel Moïse : Haïti réclame l’aide militaire des États-Unis

« Les États-Unis restent engagés », a déclaré vendredi l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, aux journalistes, ajoutant que les hauts responsables du FBI et du Département de la sécurité intérieure se rendront à Port-au-Prince « dès que possible », où, a-t-elle dit, ils évalueront la situation et fourniront une assistance en matière de sécurité et d’enquête.

Le gouvernement haïtien a demandé aux troupes américaines de l’aide pour protéger les infrastructures, les ports, les aéroports et les systèmes énergétiques, a déclaré à CNN le ministre haïtien en charge des élections, Mathias Pierre. Ce dernier a déclaré que la demande portait sur un nombre limité d’environ 500 soldats pour faire face à toute éventuelle menace.

« Le gouvernement haïtien a demandé une assistance en matière de sécurité et d’enquête, et nous restons en contact régulier avec les responsables haïtiens pour discuter de la manière dont les États-Unis peuvent aider. 

Le président haïtien, Jovenel Moïse, a été tué lors d’une attaque contre sa résidence privée tôt mercredi 7 juillet 2021. La première dame d’Haïti, Martine Moïse, a également été touchée par balles lors de l’attaque et évacuée vers un hôpital de Miami pour y être soignée.

L’assassinat de Moïse a plongé la nation haïtienne dans une agitation plus profonde, alors que sa mort laisse un vide de pouvoir dans un contexte où Haïti fait face à une vague de violences extrêmes, à une crise humanitaire croissante et à une aggravation de la pandémie de Covid-19.

La police haïtienne a jusqu’à présent arrêté 17 suspects, dont deux citoyens américains, en lien avec la fusillade mortelle et recherche au moins huit autres suspects. On sait peu de choses sur les suspects et leur motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *