lundi, mai 10L'information d'un bout à l'autre

COUPE DU MONDE DE SLAM: « C’est avec un sentiment de joie et de stress que je vais représenter mon pays », confie Nervno Fils de Plume

L’incontournable rendez-vous des amoureux de beaux mots se déroulera officiellement du 10 au 16 mai, cette année à Paris. Ce tournoi organisé en France permet  aux poètes du monde entier d’oraliser leur poésie devant le public. Pour sa première participation à la compétition, Haïti sera représentée par Nervno Fils de Plume. En effet, dans des propos recueillis par le Journal la Diaspora, le slameur haïtien lance un appel à l’aide d’une manière ou d’une autre afin d’assurer pleinement sa participation à ce festival.

Depuis 18 ans, lecteurs, orateurs et auditeurs sont conviés à prendre part à la coupe du monde de Slam de Poésie. Cette année encore, l’événement planétaire réunira  près de 18 slameurs venus des quatres coins du monde dont Haïti, présente pour la première fois à la compétition du jeu de mots. 

« Nervno Fils De Plume » de son vrai nom Nerva Noël, est un jeune slameur âgé de 26 ans, qui a étudié la psychologie à la faculté d’ethnologie. Auteur du premier album slam en Haïti baptisé « Vers Balles » publié en 2016, il a été lauréat du concours de talent de l’Institut Français en 2015 et a eu l’opportunité de profiter d’une résidence en Belgique en 2017 afin de perfectionner son « slam ». Puis, se sont enchaînées plusieurs invitations à des festivals de slam en Afrique, parmi lesquels Madagascar et Togo. L’an dernier, il a reçu de la Fédération Haïtienne de Slam le titre de meilleur slameur de la décennie . Et à présent, il va représenter le pays à la coupe du monde de slam de poésie qui aura lieu dans la capitale française au mois de mai.

Questionné sur le sentiment qu’il éprouve par rapport à sa participation à une compétition qui réunira les meilleurs poètes du monde, l’auteur du texte « la Première République Noire » se montre moins enthousiaste« C’est avec un sentiment de joie et de stress que je vais représenter le pays, parce que je me casse la tête encore à trouver du support tout en me préparant parallèlement pour le tournoi. C’est un peu compliqué de combiner les deux, je voudrais être en paix, ailleurs ou dans un endroit tranquille pour me préparer, malheureusement ce n’est pas encore le cas.»

De ce fait, l’artiste a profité pour appeler les responsables de l’Etat, le secteur privé ainsi que les compatriotes de la diaspora haïtienne à lui venir en aide. Jusqu’à date, le passionné de la poésie n’a reçu aucun support des autorités et de la Fédération Haïtienne de Slam. « Je souhaite avoir le soutien de tous, j’en ai grand besoin », a-t-il déclaré.

Entre la plume et le compositeur de «Papa ne rentre pas ce soir»  existe un amour presque filial. Le jeune slameur pour sa grande première dans cette manifestation emblématique vise à marquer les esprits mais aussi à remporter la coupe. « Mon objectif c’est de faire bonne figure, représenter valablement le pays, de donner une autre perception d’Haïti à travers le monde. Et enfin de remporter le trophée », conclut-il

À noter qu’Haïti se trouve dans le groupe A en compagnie du Maroc, le Japon et la Côte d’Ivoire. Organisé à Paris, dans le quartier de Belleville, le spectacle sera diffusé en ligne cette année encore, compte tenu des circonstances sanitaires actuelles. Si l’activité est une semaine dédiée à l’oralité, aux textes dits, l’occasion est également de naviguer entre le slam haïtien et ceux d’autres horizons.

À l’assaut Nervno Fils de Plume !

Jean Kenson Carriès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *