lundi, août 2L'information d'un bout à l'autre

Coupe du monde : La fin du rêve haïtien

Un rêve s’arrête brutalement, à peine entamé. Quelques jours après avoir concédé une défaite au match aller, Duckens Nazon et ses partenaires ont été largement battus par le Canada dans la soirée du mardi 15 juin à Chicago. C’est avec un score 3-0 que les Grenadiers se sont inclinés lors du match retour des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Avec cette dégringolade, le rêve haïtien de jouer la phase finale de la coupe du monde Qatar 2021 a pris fin sur une note négative.

Comme prévu, ce fut une bataille mais les joueurs haïtiens n’ont pas régalé. Ce mardi, tout un peuple croyait à un exploit face aux canadiens;  au final, c’est l’équipe canadienne qui remporte la victoire lors de ce duel. Conséquences: La séléction haïtienne ne poursuivra pas son chemin vers la Coupe du Monde Qatar 2022; ce sont les coéquipiers de Jonhatan David qui joueront l’exagonale finale des éliminatoires de la Concacaf. Car l’équipe dirigée par Jean Jacques Pierre n’a pas su assurer pour conduire Haiti vers cette victoire tant attendue.

Au  Seat Geek Stadium, les maux des haïtiens ont été nombreux. Mais, dans leur malheur, ils peuvent d’ores et déjà accuser deux phénomènes : la bourde de Josué Duverger sur le premier but canadien après une passe en retrait  et l’incapacité de l’équipe de jouer un football dynamique.
Énorme dans l’engagement, portée par ses flèches offensives et soutenue par son milieu travailleur, le Canada a mis K.O les poulains de Jean Jacques Pierre et se qualifie pour le tour suivant de la compétition.
Pour Haïti, en revanche, la déception est donc de taille. 47 ans après la participation d’une génération haïtienne dôrée à une phase finale de coupe du monde, la malédiction continue pour le onze national malgré leurs ambitions. 

Par ailleurs, «les grenadiers restent en Amérique» plus précisément en Floride; c’est la décision du comité de normalisation de la Fédération Haïtienne de football en prélude à la Coupe d’Or  qui se déroulera aux Etats-Unis. Mais Haïti doit passer par les barrages si elle souhaite participer à la compétition. 
Une aventure a pris fin, une autre débute.

Jean Kenson Carriès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *