lundi, mai 10L'information d'un bout à l'autre

Jeu de Dames : Mackendy St-Juste nouveau champion du monde

En Haïti dans le domaine du sport, il y a le football et les autres disciplines, il y a la Fédération Haïtienne de Football et les autres fédérations sportives. Le football prend tellement de place dans le milieu sportif et dans d’autres sphères du pays qu’il relègue au second plan le travail des autres fédérations qui luttent constamment, pour la plupart, de maintenir en vie leurs disciplines respectives. Elles parviennent, malgré tout, à placer des athlètes au-devant de la scène et prennent un peu de lumière de temps en temps et pas des moindres. C’est le cas aujourd’hui de la Fédération Haïtienne du Jeu de Dames qui nous offre un champion du monde : « Mackendy St-Juste ». Il est doublement champion du monde du jeu de Dames après ses victoires sur les russes, Anatoly Shazmann et Shikarov dans le championnat du monde.

Mackendy St-Juste est le nouveau champion du monde du jeu de Dames. Il détrône le russe Anatoly Schazmann, champion du monde depuis 23 ans. Il l’a battu dans des parties régulières de durée de 6 heures. A. Schazmann, selon le président de la Fédération Haïtienne du Jeu de Dames, Spelly Laventure, avait mis son titre en jeu pour la modique somme de 20 millions de dollars américains. Mackendy St-Juste a dû affronter plusieurs joueurs dans le championnat du monde organisé en ligne au cours du mois de février dans lequel il est sorti vainqueur des plus grands joueurs du jeu de Dames. Par conséquent, il a été désigné pour défier le champion du monde en titre A. Schazmann qu’il a battu (15-4), s’adjugeant ainsi le trône. Pour son couronnement total, Mackendy St-Juste s’est mesuré à Shikarov, détenteur du titre du jeu de Dames des parties rapides pour une victoire (15-5). Un double sacre pour l’Haïtien qui est incontestablement le nouveau roi du jeu de Dames. 

C’est un exploit mondial au goût singulier pour le natif du nord, Mackendy St-Juste. Son double succès face aux détenteurs des titres de champions du monde dans les parties régulières et rapides (Schazmann et Shikarov) fait de lui aujourd’hui le joueur à battre. En ce sens, il est déjà sollicité par plusieurs pays afin de remettre son titre en jeu. Son sacre, selon Spelly Laventure, appartient à tous les Haïtiens. Le président de la Fédération Haïtienne du Jeu de Dames compte faire rentrer au pays le nouveau champion du monde pour être reçu dignement. « Il mérite d’être reçu avec les honneurs par le président de la république, comme ce fut le cas pour moi le 19 décembre 1974, où François Duvalier en personne est venu m’accueillir après mon titre de champion du monde junior en Hollande », affirme Spelly Laventure, qui déplore l’inattention des autorités vis-à-vis du champion du monde du jeu de Dames, malgré ses nombreuses démarches.  

Le jeu de Dames se pratique dans des conditions précaires en Haïti. La Fédération ne reçoit aucune aide de l’Etat ni du secteur privé pouvant lui permettre de développer la discipline. Spelly Laventure, du haut de ses expériences, estime qu’il est nécessaire d’accorder plus d’importance aux jeux cérébraux qui peuvent participer à l’épanouissement des jeunes. Le double titre de Mackendy St-Juste est la preuve que l’Haïtien, malgré ses déboires, est capable de réaliser des prouesses. A rappeler que le jeu de Dames se joue sur un damier classique à cent cases avec deux équipes de 20 pions. Le but du jeu est de capturer ou immobiliser les pièces de son adversaire. Pour l’heure, Mackendy St-Juste tient sa couronne, son sacre peut nous servir de guide pour aller de l’avant et nous aider à prendre conscience de nos capacités.

Ricot Saintil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *