lundi, août 2L'information d'un bout à l'autre

Joseph Jouthe démissionne, Jovenel Moïse approuve, Claude Joseph passe aux commandes

En seulement quelques heures, l’ordre gouvernemental a été bouleversé. En effet, le Premier ministre, Joseph Jouthe, a remis sa lettre de démission au Président de la République, Jovenel Moïse, ce mardi 13 avril 2021.
La rumeur enflait depuis quelques temps.

Aujourd’hui c’est chose faite !

« J’ai remis ce soir ma démission au Président de la République. Ça a été un honneur de servir mon pays comme Premier ministre. Je remercie les membres de mon Gouvernement, les partenaires techniques et financiers pour leur collaboration. Que Dieu bénisse Haïti ! », a tweeté Joseph Jouthe qui a occupé pendant plus d’un an le poste de chef de Gouvernement (4 mars 2020-13 avril 2021).

Son bilan est maigre. Même si par son comportement peu orthodoxe, Joseph Jouthe a beaucoup fait parler de lui. Comme Chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale, M. Jouthe n’a pas su convaincre la nation aux abois face à la puissance féroce des gangs armés. L’homme qui s’érige souvent en « amuseur public » part avec une note bien en dessous de la moyenne. 

Sans tarder, le Président de la République, Jovenel Moïse, a vite fait d’approuver la démission du Gouvernement. En effet, le Chef de l’État a fait par de son approbation via son compte Twitter officiel, ce mercredi très tôt dans la matinée.

« La démission du Gouvernement, que j’ai acceptée, permettra d’adresser le problème criant de l’insécurité et poursuivre les discussions en vue de dégager un consensus nécessaire à la stabilité politique et institutionnelle de notre pays », a écrit Jovenel Moïse.

Voilà une déclaration présidentielle qui prête à équivoque. D’aucuns peuvent se demander, légitimement, si à un certain moment Joseph Jouthe a été un élément handicapant le Chef de l’État dans sa volonté de traquer les bandits. En tout cas, le pays s’attend à un Gouvernement tout-puissant face aux puissants kidnappeurs.

Dans l’intervalle, le 58ème occupant du Palais national annonce avoir nommé l’actuel ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, Claude Joseph, comme Premier ministre par intérim.

Que peut-on attendre de bon de Claude Joseph? La question se pose. Celui-ci, admettons-le, a donné une nouvelle impulsion à la Diplomatie haïtienne. Sur la liste des ministres effacés, le nom de Claude Joseph était bel et bien absent.

Mais, la Primature n’est pas le Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes. C’est un grand challenge. Attendons de voir l’homme à l’œuvre !
Avec la démission de Joseph Jouthe, un remaniement ministériel est possible.

L’opposition acceptera-t-elle de cohabiter avec Jovenel Moïse pour faciliter la tenue du référendum et des élections? Parce que les opposants ont choisi de jouer la carte de la radicalisation, il est légitime d’en douter.

GeorGes E. Allen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *