lundi, mai 10L'information d'un bout à l'autre

La coordination du PHTK de Carrefour favorable au processus électoral

Dévoilant les grandes lignes de son administration pour l’année 2021, le Président de la République, Jovenel Moïse, a déclaré que le référendum constitutionnel et l’organisation d’élections générales constituent les axes prioritaires de l’actuel gouvernement. Bien que le Conseil Électoral Provisoire soit contesté par de nombreuses structures de la Société Civile ainsi que par l’Opposition, la Coordination ‘‘Tèt Kale’’ de Carrefour, proche du pouvoir en place apporte son appui au Chef de l’Etat et l’invite à mettre les bouchées doubles pour finaliser les préparatifs.

Selon le Coordonnateur, le Dr Frantz Présumé, le Président Jovenel Moïse doit transcender afin de trouver la bonne formule pour réaliser d’abord la réforme constitutionnelle qui est, selon lui, fondamentale pour l’avenir du pays. La version amendée  de la Constitution du 29 Mars 1987 est une plaie incurable dont seule l’amputation constitue une option valide pour le progrès socio-économique et la stabilité politique du pays.

Des élections sous l’égide de la nouvelle constitution permettront à Haïti de rompre les liens avec un système favorisant la corruption, estime l’homme politique qui toutefois demande à la population de rester vigilante. Un Etat au service du peuple haïtien est ce qu’il faut prioriser dans la prochaine administration et c’est ce que la nouvelle constitution doit offrir. Ainsi, les citoyens n’auront pas à galérer dans les institutions publiques pour que leur demande soit  satisfaite, a-t-il martelé.

Comme c’est le cas pour de nombreux secteurs de la vie nationale, le climat d’insécurité instauré dans le pays par les bandits armés qui ne cessent de faire des enlèvements contre rançons  représente une grande source de préoccupations pour la coordination du Parti Haïtien Tèt Kale de Carrefour, commune devenue « dangereuse » à cause de la présence des gangs armés à Martissant. Pour Mr Présumé, le président doit prendre des mesures afin de créer un climat sécuritaire favorable à la tenue des élections tout en initiant des opérations visant à démanteler les groupes armés de la capitale et des villes de Province. Il en profite aussi pour demander au chef de l’Etat de se méfier des membres du gouvernement qui travailleraient contre l’organisation des joutes électorales.

A travers ses déclarations, le Dr Frantz Présumé se dit convaincu que le dialogue entre le Président Moise et les membres de l’Opposition est l’une des conditions sine qua non pour avoir des élections libres, crédibles et démocratiques dans le pays. Un dialogue franc et sincère entre les protagonistes de la crise peut aider à sortir Haïti de l’impasse, a fait valoir Dr Présumé qui appelle les acteurs politiques à suivre les traces des Pères Fondateurs de la Nation.

Marvens Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *