lundi, août 2L'information d'un bout à l'autre

L’IDENH CÉLÈBRE LA FÊTE DU DRAPEAU ET DE L’UNIVERSITÉ EN ÉVOQUANT LA SOUVERAINETÉ, PRINCIPE FONDATEUR DE LA NATION HAÏTIENNE

À l’occasion de la célébration du 218e anniversaire du bicolore haïtien et de l’Université, l’IDENH (Intégration de la Diaspora pour l’Émergence d’une nouvelle Haïti) rappelle la place du bicolore dans la conscience nationale, comme haut symbole de notre histoire de lutte, de liberté, de souveraineté, d’identité et d’inclusion.

Ce drapeau fortement lié à notre conscience historique devrait évoquer chez chacun cette nécessité ou ce désir de dépassement de soi qui favoriserait la réconciliation entre les forces vives de la nation haïtienne et tous les acteurs de la société.

Au moment où le pays se prépare aussi à la tenue du prochain référendum constitutionnel, l’IDENH se joint à plusieurs organisations de la diaspora en vue de renouveler son appui à ce processus et son « Oui » à une Nouvelle Constitution. Aujourd’hui, plus que jamais, Haïti a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles, vivant en territoire national comme à l’étranger, réunis et engagés autour de ce grand projet en vue de mieux projeter le pays dans l’avenir et favoriser le développement durable par l’émergence de nouvelles élites sociopolitiques et économiques transformationnelles.

Tout en constatant certaines irrégularités concernant l’émission des cartes d’identification nationale dans les bureaux consulaires à l’étranger et la faible présence des membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) dans la diaspora, les membres de l’IDENH croient que la tenue du référendum et d’élections transparentes et libres en Haïti demeure l’issue démocratique pouvant sortir le pays de la crise actuelle. La mise en place de mesures par les autorités haïtiennes pour favoriser un climat sécuritaire dans le pays et le déploiement d’une vaste campagne médiatique de sensibilisation dans la diaspora sont plus qu’impératifs.

Depuis plus de trente ans (30), de nombreux acteurs revendiquent l’intégration de tous les Haïtiens vivant à l’étranger, celle des femmes et des jeunes dans la Constitution. Les Haïtiens vivant à l’étranger ne veulent plus être spectateurs, mais acteurs de la vie nationale d’Haïti. L’IDENH exhorte donc tous les Haïtiens à trouver un modus operandi sous le signe de l’unité afin de hisser notre identité, notre fierté de peuple et notre drapeau au plus haut niveau.

Une seule Haïti, un seul Drapeau, un seul Peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *