samedi, février 27L'information d'un bout à l'autre

L’Opposition ne décolère pas, une nouvelle journée de mobilisation programmée

Lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 10 février 2021, des représentants de différentes plateformes politiques de l’opposition ont dénoncé les diverses actions posées par le pouvoir en place. Ils ont fustigé l’arrestation d’Yvickel D. Dabrezile, juge à la Cour de cassation, la mise à la retraite des trois (3) juges de la plus haute instance judiciaire du pays, la répression policière systématique enregistrée lors des différentes manifestations anti-gouvernementales.  

Après avoir perdu la bataille du 7 février 2021, l’opposition dans sa plus large composante a repris son bâton de pèlerin. Ainsi, la flamme de la mobilisation populaire a été rallumée. Les opposants persistent et signent que cette arme est efficace pour porter Jovenel Moïse à quitter le pouvoir. De ce fait, les fossoyeurs du régime ont annoncé la tenue d’une ‘’marche en blanc’’, le dimanche 14 février 2021, dans les rues de la capitale. Au passage, les opposants ont salué la marche organisée, mercredi 10 février 2021, par les étudiants de l’Université d’État d’Haïti (UEH) qui, croient-ils, se sont réveillés de leur léthargie. Par ailleurs, ils ont critiqué les bavures policières dont sont victimes, à répétition, des journalistes et des militants. Selon eux, le comportement des agents de l’ordre est aberrant, voire révoltant.

En outre, les membres de l’opposition qui ne tarissent pas d’éloges sur le juge Joseph Mécène  Jean Louis, leur président désigné, ont rapporté que ce dernier, plus que jamais déterminé, attend le moment propice pour faire son entrée au Palais national. À en croire Maître André Michel, le juge le plus âgé de la Cour de cassation choisi pour remplacer Jovenel Moïse s’est déjà entretenu avec plusieurs partenaires internationaux.

« Il reste à la population de bouter l’actuel occupant du fauteuil présidentiel, pour ouvrir définitivement la voie au Magistrat Joseph Mécène Jean Louis », a conseillé, comme pour conclure, Edgard Leblanc Fils, membre de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL).

Junior Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *