mercredi, janvier 26L'information d'un bout à l'autre

Premier ministre, Ariel Henry n’abandonne pas sa blouse de neurochirurgien

La neurochirurgie n’est pas un terme médical auquel nous sommes familiers en Haïti. Mais depuis la nomination d’Ariel Henry au poste de Chef du Gouvernement, le qualificatif, neurochirurgien, revient souvent dans la bouche et sous la plume des journalistes. En fait, qu’est-ce que la neurochirurgie?

Une petite recherche sur le domaine nous a permis de comprendre un peu.


La neurochirurgie est la spécialité chirurgicale dont le domaine d’expertise est le diagnostic et la prise en charge chirurgicale des troubles du système nerveux. 

Le système nerveux se divise en trois grands segments : 

-le système nerveux central (cerveau, moëlle épinière)

-le système nerveux périphérique (nerfs qui vont du système nerveux central vers le reste du corps)

-les systèmes nerveux végétatifs ou « autonomes », assurant le fonctionnement d’organes de manière automatique (innervation de l’intestin, du muscle cardiaque…)

Le champ d’intervention est particulièrement large et les neurochirurgiens sont fréquemment spécialisés dans un type particulier de neurochirurgie :

-neurochirurgie crânienne

-neurochirurgie du rachis

-neurochirurgie pédiatrique…

En Haïti, seulement quatre (4) médecins sont spécialisés dans cette branche, dont celui qui préside aux destinées du pays depuis le 20 juillet 2021 : le Premier ministre, Ariel Henry.

Un mot sur la science dont cet homme est dépositaire peut nous donner une large idée sa valeur. En effet, Ariel Henry a étudié la médecine à l’Université de médecine de Montpellier, France. Il a une maîtrise en santé publique, option santé internationale. Il a étudié la neurophysiologie et la neuropathologie à l’université de médecine de Montpellier. Dans le milieu médical, le Dr Henry est chef de service de neurochirurgie à l’hôpital Bernard Mevs depuis octobre 2014. Il a été neurochirurgien à l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti de novembre 1987 à 1996. Il était consultant en neurologie et en neurochirurgie au centre pour enfants handicapés de Saint Vincent de décembre 1987 au 12 janvier 2010. Il a été assistant en neurochirurgie à deux reprises de 2 professeurs à titre d’étranger à l’hôpital universitaire Gui de Chauliac à Montpellier entre janvier 1982 et février 1985. De mars 1977 à décembre 1981, Ariel Henry a été résident en neurochirurgie avec le professeur Claude Gros, à Montpellier.

Ce survol du parcours scientifique de l’actuel Premier ministre a la vertu de nous aider à comprendre et mieux apprécier la raison pour laquelle ce dernier, au timon des affaires, n’a pas remisé sa blouse de neurochirurgien. En effet, pas plus tard que la semaine écoulée, Ariel Henry a effectué une intervention chirurgicale sur une fille à l’hôpital Bernard Mevs.

Voilà un bel exemple à la fois d’humilité, de passion et de goût pour le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *