samedi, février 27L'information d'un bout à l'autre

Reboisement d’Haïti, Martine Moïse montre la voie

En grande pompe, la Première dame de la République, Martine Moïse, a lancé le 27 janvier à St-Louis du Nord, une campagne de plantation de cafés qui doit s’étendre sur les dix départements du pays. Objectif : encourager le reboisement, renforcer la production nationale et augmenter les revenus des paysans notamment.

D’après l’épouse du chef de l’Etat, par cette initiative l’administration Moïse-Jouthe veut aussi lutter contre l’érosion et la pollution et, du coup, sauvegarder l’environnement. La mise en terre d’arbres fruitiers et forestiers constitue la première phase de ce projet. Ambitieuse, cette campagne qui doit couvrir tout le territoire national envisage de redonner vie aux plantations caféières, tombées en dégénérescence. Par conséquent, elles seront rénovées et régénérées à partir de semences saines de typica et d’arabica.

En parallèle, une campagne médiatique est prévue, question d’encourager les planteurs dans la redynamisation de la filière caféière. S’ensuivra la formation des encadreurs et des producteurs à la caféiculture. Dans le cadre de ce projet, des outils et équipements seront fournis aux organisations, associations de planteurs de café.

Cette campagne de reboisement lancée par la Première dame de la République est d’autant plus significative que le taux de couverture forestière d’Haïti est de moins de 2% contre 47% en République Dominicaine, selon une étude du Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT). Plus alarmante, une étude parue en 2018 évoque une couverture forestière de 0,1%,  alors qu’une autre avance un taux de 2 à 3%. Somme toute, la déforestation reste un fléau majeur contre lequel les autorités concernées ainsi que les citoyens doivent faire front commun en vue de son éradication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *