jeudi, octobre 6L'information d'un bout à l'autre

Suspension de Dadou Jean-Bart

Le président de la fédération Haïtienne de Football (FHF), le Dr Yves Jean-Bart, vient tout juste d’être suspendu par la FIFA, de toute activité footballistique, tant sur le plan national, qu’international. La décision a été prise, par le comité d’éthique de cette organisation, pour une durée de 90 jours, le temps que dure les enquêtes pour les accusations de viol et d’agression sexuelle portées contre lui.


Tout a commencé le 30 Avril dernier, lorsqu’un article paru dans les colonnes du journal anglais « The Gardian », faisait état de certaines joueuses du centre FIFA Goal, situé dans la commune de la Croix-des-bouquets, pour plupart des mineures, qui auraient été victimes de la sorte du Dr Jean-Bart.


Depuis ce jour, ce dossier fait la une de l’actualité dans toutes les émissions sportives, et sur les réseaux sociaux, ce qui a poussé les institutions haïtiennes à réagir, notamment le parquet de la Croix-des-bouquets, qui l’a convoqué pour audition le jeudi 21 mai dernier. Par la suite, le commissaire du gouvernement après le tribunal de Première Instance de cette juridiction, Me Maxime Augustin, a déclaré à la presse vouloir transférer le dossier par-devant la Cabinet d’Instruction, pour une enquête approfondie.
D’autres institutions, notamment solidarité Femme Haïtienne (SOFA) et Kri Fanm Ayisyen (KRIFA), sont également montées au créneau, pour demander des comptes. Le Ministère de la Jeunesse, des sports et de l’action civique (MJSAC), a pour sa part déclaré, avoir mis sur pied une commission d’éthique, et l’Institut du bien-être Sociale et de recherche (IBESR), à quant à lui, diligenté une enquête. Tout cela, dans le seul but de faire la lumière sur cette affaire.


Un nouvel article publié le 21 mai dernier par le même journal, a fait état de menace que subiraient certaines victimes, pour les empêcher de parler, une situation qui aggrave terriblement le cas de ce colosse du football haïtien. C’est pourquoi, des organisations de droits humains ont réclamé sa démission, ou du moins sa suspension, jusqu’à l’épuisement définitif de cette affaire. Prière que la FIFA vient d’exhausser.

Maintenant quel sera le dénouement de cette affaire ?

Le Dr Jean-Barth sera-t-il poursuivi et arrêté ?

Alors attendons de voir.

Jean nerva NOËL
Marc Ricardo STRIPLET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *