vendredi, mai 27L'information d'un bout à l'autre

Zenglen : Bravo, un hymne à l’excellence !

« Nou tout bèl », « Nicolena », « Mete w nan plas mwen », « Anyen pa rèd », « Jere sa w ka jere », « Kòman nou ye », sont parmi les 14 titres du dernier album du groupe Zenglen. Une œuvre magistrale qui signe la maturité d’une formation musicale vieille de plus de trente ans.

La formation musicale Zenglen continue d’enrichir le répertoire du Compas direct haïtien en signant un nouvel opus, considéré par plus d’un comme un chef-d’œuvre musical majestueux. L’album confirme le statut de « poids lourd » conféré à ce groupe cher à Brutus Dérissaint, habitué à délivrer des marchandises de qualité impressionnante.

Quatorze titres, les uns plus entrainants que les autres confirment la profondeur de la santé de l’inspiration des musiciens de l’équipe musicale, immigrée aux États-Unis d’Amérique. Des critiques concèdent sur le fait que le groupe a rendu fiers ses fans en diversifiant les titres pour toucher une plus large catégorie sociale. L’amour, la société, la politique, la nostalgie, entre autres sujets traités, qui reflètent la réalité saisissante haïtienne.

Le décryptage de l’album témoigne d’un rebond opéré par l’équipe après avoir observé un long silence. Une longue traversée du désert après l’album « No dead end », sorti en 2018. Zenglen, réputé pour des morceaux entrainants et tranchants, ne s’est pas départi de sa tradition. Vu la haute dimension de l’œuvre bâtie après des années d’expectative, des analystes concèdent que l’attente en valait la peine. L’animateur de l’émission « Mardi Alternative », Philippe Saint-Louis, est sans équivoque en qualifiant l’album « Bravo » de « pur produit de qualité ».

À « Hollywood », le 02 avril 2022, le groupe Zenglen est rentré un peu plus dans l’histoire du rythme de Nemours Jean-Jean-Baptiste. La présentation du nouvel opus a marqué un tournant dans l’expérience inventive et enrichissante du Compas direct. La formation musicale a en outre fait peau neuve en recrutant d’autres artistes pour apporter un souffle nouveau et revigorer l’ambiance au sein du band. La chanteuse « Shoomy », bien qu’elle n’ait pas signé sa voix sur l’album, demeure une valeur sûre. Le lead « Emynix » a bénéficié de l’appui de la chanteuse Tamara Suffren supportée par « Kiko » pour rehausser l’album.

Zenglen est, sans contredit, un patrimoine musical haïtien qui, avec ses titres séduisants, a pu bercer la jeunesse de plusieurs générations d’amants de la musique, Haïtiens et étrangers. Il conserve son identité, garde son propre style, dominé par une musique envoûtante et captivante, pour signer un retour fracassant sur la scène. Dans les performances de salle, le band aura à confirmer les attentes placées en lui et se distinguer comme les ténors.

Hervé Noël 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *