mercredi, janvier 26L'information d'un bout à l'autre

Opinions

Sommet de la Louisiane: une belle occasion ratée !

Sommet de la Louisiane: une belle occasion ratée !

Actualités, Opinions
Trop longtemps exclue des affaires civiles et politiques du pays, la Diaspora haïtienne dans sa lutte permanente pour son intégration effective, a un Devoir sacro-saint à respecter : la rupture avec la ‘’politique politicienne’’ qui consiste à poser le primat des intérêts individuels sur les intérêts collectifs et généraux. S’affranchir de la partisannerie, se désentraver des attitudes panurgistes pour faire les choses ‘’comme il faut’’, ce n’est pas une sinécure. C’est un combat colossal, nous le reconnaissons. Effectivement, les millions d’Haïtiens d’outre-mer, victimes d’exclusion, doivent s’évertuer à ‘’faire autrement’’ pour être mieux dignes de revendiquer véhémentement leur rôle prépondérant dans l’histoire présente d’Haïti, mieux à même de réclamer valablement leur statut
Fin de mandat: Inviterons-nous un jour la raison à la table politique ?

Fin de mandat: Inviterons-nous un jour la raison à la table politique ?

Actualités, Opinions
En Haïti, depuis très longtemps, nous avons fait de l’ignorance, feinte ou réelle, et de la mauvaise foi des armes politiques redoutables, quoiqu’inefficaces. Comme si nous étions des fils légitimes ou adoptifs du diable, voire ses épigones, nous persistons allègrement dans nos petites et grandes erreurs. Au final, les jours passent, les conditions matérielles d’existence se dégradent, les inégalités sociales se creusent…, Haïti meurt à petit feu ! Dans notre singulier petit pays aucun débat n’est clos, rien n’est fini ; c’est le pays de toutes les crises, engendrées par des hommes de toutes les petites audaces, donc des hommes qui ne sont pas eux-mêmes « finis ». Il y a exactement deux ans, le pays était agité par un vrai-faux débat autour de la fin ou pas du m
2022: Mal parti!

2022: Mal parti!

Actualités, Opinions
Samedi 1er janvier 2022. Aux Gonaïves, un groupe d’hommes armés jusqu’aux dents s’en prend à la délégation gouvernementale conduite par le Premier Ministre, Ariel Henry, déclaré persona non grata dans la Cité de l’Indépendance, à cause de son déficit de légitimité à la tête de l’Exécutif. Au premier jour de l’an, un mort et plusieurs blessés ont grossi les rangs des milliers de cadavres et d’atrophiés de l’année précédente. Dimanche 2 janvier 2022. Au bas de Delmas, la bande armée menée par l’ancien policier reconverti en caïd, Jimmy Chérisier alias Barbecue, se mesure à un autre gang de la Ruelle Mayas. Bilan : une dizaine de morts par balles et plusieurs blessés. Lundi 3 janvier 2022. A l’Arcah
Banditisme à Martissant : entre nihilisme et automatisme criminel

Banditisme à Martissant : entre nihilisme et automatisme criminel

Opinions
Aujourd’hui, il ne convient plus de dire que les gens qui empruntent Martissant pour se rendre à Carrefour, ou vice versa, sont à la merci des bandits armés. Voir ainsi la situation c’est la regarder à travers un prisme, parce que ce n’est plus le cas. L’expression “être à la merci de’’ signifie dépendre de quelqu’un. Dépendre d’une personne sous-entend que celle-ci est consciente de sa position de force, son pouvoir et son ascendance par rapport à soi. Cela implique que cette personne mesure la vulnérabilité du dépendant et comprend qu’il ne représente aucune menace. Il va de soi que dans ce cas précis les bandits armés constituent l’occurrence. Les bandits de Martissant, compte tenu de leurs agissements ces derniers jours, n’ont apparemment aucune conscience de tout cela. Si l’on
2022: Dialoguons, changeons de paradigme, faisons autrement !

2022: Dialoguons, changeons de paradigme, faisons autrement !

Opinions
À tous égards, 2021 a été une année durant laquelle les mauvaises épreuves se sont succédé, confortant Haïti dans sa fâcheuse posture mondiale d’« entité chaotique ingouvernable ». Querelles politiques interminables, assassinat spectaculaire du 58ème Chef d’Etat d’Haïti, kidnappings en série, massacres répétés à l’entrée sud de Port-au-Prince, crise artificielle de carburant, dépréciation accélérée de la gourde…, bref, nous avons côtoyé l’horreur au quotidien. En somme, les limites de l’absurde ont été dépassées. Et, malheureusement, au crépuscule de l’année 2021, nous nous comportons encore et toujours en frères ennemis. L’opposition affichée par un groupe armé contre la venue du Premier ministre aux Gonaïves pour la célébration
L’Haïtien ou le courage de vivre à toute épreuve

L’Haïtien ou le courage de vivre à toute épreuve

Opinions
Dire que l’Haïtien est résilient, cela relève d’un euphémisme. De toute évidence, l’Haïtien est naturellement doté d’une âme faite d’acier ; ce qui lui confère un courage immuable et inouï que rien ne peut lui ôter. Aucune misère n’est trop féroce pour ravir à l’Haïtien son sourire fraternel, aucun événement trop terrible pour mettre KO l’Haïtien décidé de vivre envers et contre tout… Pour l’observateur qui s’engage, impatient, dans un jugement hâtif, il s’agit là d’une « force d’inertie ». Mais, celui qui prend le temps de percer le mystère des filles et fils de la terre kiskeyenne, parviendra indubitablement à la conclusion que l’Haïtien est habité par une « force divine », toujours à l’état brut, qu’il lui suffira de contrôler, maîtriser, pour se construire
Haïti : L’effondrement n’est pas l’option !

Haïti : L’effondrement n’est pas l’option !

Opinions
Aujourd’hui plus que jamais, la pourriture gît au fondement de notre société. Haïti risque l’effondrement total. Pour preuve, les institutions qui, essentiellement, apportent toute la vertu nécessaire à la démocratie n’existent plus. Celles qui fonctionnent au petit bonheur ne sont rien de moins que des caricatures. Avec seulement dix (10) sénateurs en poste sur trente (30) prévus par la Constitution de 1987, zéro député sur 119 sièges à pourvoir, un exécutif monocéphale-bancal fonctionnant sans Président de la République, les deux pouvoirs ‘’politiques’’ de l’Etat (Exécutif/Parlement) proclament à haute voix la faillite d’un système à bout de souffle. Le pouvoir judiciaire, dont la technicité devrait favoriser l’établissement effectif de l’Etat de droit, ne sort pas du lot des instit
Quand les Forces Armées d’Haïti veulent se mesurer aux gangs armés

Quand les Forces Armées d’Haïti veulent se mesurer aux gangs armés

Opinions
La commémoration du 218e anniversaire de la Bataille de Vertières au Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH) a été marquée par les déclarations du commandant en chef des Forces Armées d’Haïti (FAd’H), le Général Jodel Lesage et le major Eddy Marcelin. Ces derniers ont sollicité de l’Etat haïtien un accompagnement adéquat pouvant leur permettre d’en finir avec le règne des gangs qui terrorisent la population. Remobilisées par le feu Président de la République, Jovenel Moïs, en 2017, les Forces Armées d’Haïti, qui visiblement sont tenues à l’écart de la sécurité du pays, tirent la sonnette d’alarme pour exiger leur implication dans la lutte contre le grand banditisme. A un moment où les gangs imposent leur loi, où la PNH semble être dépassée, c’est une occasion en or qui s’offre à
1803-2021 : Vertières, une victoire à rééditer impérativement !

1803-2021 : Vertières, une victoire à rééditer impérativement !

Actualités, Opinions
Aujourd’hui, face à l’effroyable menace d’« effondrement total », à tous les niveaux, qui pèse sur Haïti, il est impératif que nous nous réconciliions, hic et nunc, avec notre histoire de peuple révolutionnaire. Ne remontons pas trop loin ! Arrêtons-nous au 18 novembre 1803, inspirons-nous de cette date rappelant la mythique Bataille de Vertières, fondatrice de la Première République noire de l’Histoire. L’exemple de Vertières est d’autant plus fécondateur qu’il a consacré, sciemment, la matérialisation de la devise : Liberté, Egalité, Fraternité. A Vertières en 1803, Noirs et Mulâtres ont su dépasser certaines réalités pour rendre possible l’Indépendance. Dans le Nord de l’île, différences et diversités, couleurs et classes, intérêts et convictions personnelles
Vertières : Les épisodes de l’épopée nationale, sources d’inspiration inexploitées

Vertières : Les épisodes de l’épopée nationale, sources d’inspiration inexploitées

Opinions
Le constat est unanime en Haïti sur le fait que le symbolisme de quasiment toutes les dates ponctuant l'Histoire nationale se dégrade. Elles ne veulent plus rien dire pour la grande majorité, elles n'inspirent plus grand monde, elles sont désormais vides. Les gens sont de moins en moins intéressés au sens que charrient les dates historiques. N'était-ce le « congé » qui les accompagne, certains Haïtiens les auraient même oubliées. Même au niveau des écoles, on peut percevoir l'envie de faire fi de ces dates au profit du programme scolaire qui est déjà assez exigu en termes de nombre de jours de classe. Dans les milieux informels quasiment tous les acteurs vaquent à leurs occupations comme ils font dans les jours ordinaires de l'année. Peut-on vraiment les blâmer? Il serait plus