jeudi, juillet 7L'information d'un bout à l'autre

Société

Jovenel Moïse : trois assassinats sur un seul homme

Jovenel Moïse : trois assassinats sur un seul homme

Actualités, Société
Il y a plusieurs records dans l'histoire de la Présidence en Haïti. Les uns plus burlesques, plus insolites et plus tragiques que les autres. Du président à avoir passé le moins de temps au pouvoir à celui dont le passage a duré le plus de temps, en passant par celui qui a explosé les scores en matière de connerie officielle. A coté de ceux-là, il y a Jovenel Moïse, le Président de la République le plus assassiné au pouvoir. Oui, l'histoire devra retenir qu'il l'a été à un triple niveau. Apres avoir été désigné comme poulain de Michel Joseph Martelly, le natif de Trou du Nord a battu campagne normalement pour devenir Président. Ce qu'il n'a pas su, c'est que sa période de campagne électorale quoique mouvementée, avec des allers-retours un peu partout sur le territoire national, aur
Haïti : L’église en perte de vitesse !

Haïti : L’église en perte de vitesse !

Actualités, Société
Dans les discours officiels des responsables de la Fédération Protestante d’Haïti et d’autres dirigeants d’églises, on indique souvent que les chrétiens représentent au moins 50 % de la population haïtienne. Lorsque l’on considère ce que charrient les valeurs du protestantisme et la situation chaotique de notre pays qui fait face depuis des lustres à des crises en cascade sur les plans politique, économique, sécuritaire, il y a lieu de s’interroger sur l’efficacité des actions des gens d’Églises qui appellent toujours à prier lorsque les choses se corsent.  Si pour certains ces chiffres sont venus confirmer le progrès quantitatif des chrétiens en Haïti, pour d’autres, ils sont révélateurs de l’inertie aberrante dont nous avons fait preuve depuis plus de 200 ans. Nombreux estim
Haïti : L’état de délabrement des écoles publiques, un sujet qui interpelle

Haïti : L’état de délabrement des écoles publiques, un sujet qui interpelle

Actualités, Société
Si les Gouvernements antérieurs se vantent d’avoir pu édifier des infrastructures pour renforcer le parc scolaire haïtien, il reste cependant énigmatique de constater que des bâtiments scolaires délabrés, exposés aux risques sismiques et environnementaux, abritent encore des enfants. Le parc scolaire haïtien regorge de bâtiments délabrés ou inappropriés à l’enseignement au niveau primaire et secondaire. En évoquant la réalité physique des établissements scolaires hors de Port-au-Prince, deux exemples sont à mettre en évidence. Il s’agit de l’École nationale Solon Mondésir de Mapou et celui du Lycée Cléovil Modé à Côtes-de-Fer. Les appels incessants lancés par des acteurs de la société civile organisée, des organisations syndicales œuvrant dans l’éducation sont insignifiants pour in
Entre la population et les organismes de droits humains un « froid glacial » s’installe

Entre la population et les organismes de droits humains un « froid glacial » s’installe

Actualités, Société
Si l'opinion publique n'a jamais eu une confiance aveugle dans le travail des organismes de défense des droits humains, la friction s’est désormais installée entre eux à la faveur de ce duel par médias interposés entre le Commissaire du Gouvernement de Miragoâne, Jean Ernest Muscadin et Marie Yolène Gilles de la « Fondasyon Je Klere ». Certains membres de la population sont définitivement convaincus de comprendre, à partir du dossier "Zo pwason", que les organisations de droits humains veulent se ranger du coté des bandits. Depuis quelques  jours, un clivage s'est constitué dans la société, d'une part les gens qui croient que le CG de Miragoâne est fautif d'avoir filmé l'exécution sommaire du présume bandit appartenant au gang "5 Segond" (minoritaire), de l'autre ceux qui prennent
Haïti : Plaidoyer en faveur d’une éducation de qualité

Haïti : Plaidoyer en faveur d’une éducation de qualité

Actualités, Société
Les chercheurs en sciences humaines et sociales – indépendamment de l’école de pensée dont ils se réclament – sont d’accord sur un constat : la scolarisation universelle de base représente un déterminant, voire un incontournable, dans la lutte contre la pauvreté. Aucun pays de la planète n’est parvenu à mettre fin à la pauvreté et entrer dans un cycle de croissance et de développement durable sans avoir préalablement répondu à ce défi. Nous avions suffisamment diagnostiqué le système éducatif haïtien. Certes, il y a lieu d’actualiser incessamment les données mais, en réalité, tous les problèmes du système se résument à quatre grands défis: le défi de l’adéquation de l’offre à la demande sociale d’éducation, le défi de la qualité et de l’équité, le défi de la gouvernance, le défi de l’
Haïti : L’environnement, un sujet de grande préoccupation « négligé »

Haïti : L’environnement, un sujet de grande préoccupation « négligé »

Actualités, Société
Circonscrire la célébration de la Journée mondiale de l’Environnement (5 juin) à des activités officielles dans un hôtel de la capitale, relève d’une insulte à l’opinion. En Haïti, les problèmes environnementaux importent au même titre que ceux concernant l’insécurité, la santé, l’éducation, entre autres. Un simple regard porté sur l’explosion des bidonvilles à Port-au-Prince peut résumer la situation environnementale de plusieurs autres villes haïtiennes. Constructions anarchiques, occupation illégale des espaces destinés à l’agriculture, déforestation, exode rural, surpopulation complètent un tableau préoccupant de la situation environnementale en Haïti. Au Ministère de l’Environnement, les ministres passent, les promesses sont renouvelées, mais sans le résultat probant d’une
Le travail de La Police Nationale d’Haïti ou la représentation du mythe de Sisyphe

Le travail de La Police Nationale d’Haïti ou la représentation du mythe de Sisyphe

Actualités, Société
Depuis sa création en 1995, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a toujours été décriée et fait l'objet de méfiance auprès de la population. Le degré de méfiance peut être fort ou faible suivant ce qui caractérise la conjoncture. Certaines fois on l'accuse d'être trop au service du pouvoir, et dans ce cas elle n'inspire pas confiance étant assimilée à un outil de répression, d'autres fois on lui reproche son excès de nonchalance. Dans un cas comme dans l’autre l'institution policière, à un certain niveau, a toujours été une espèce de victime en ce sens qu'un volet de son travail est souvent saboté ou annihilé. L'institution peut ne pas être en odeur de sainteté, diverses raisons peuvent étayer un tel point de vue. Néanmoins, cela ne justifie en rien que la justice dans sa face sombre ren
Haïti : Insécurité, mauvaise gouvernance, désengagement des élites et l’ère du désespoir

Haïti : Insécurité, mauvaise gouvernance, désengagement des élites et l’ère du désespoir

Actualités, Société
Peu de lueur d’espoir pour la jeune génération d’Haïtiens pris au piège d’une gouvernance politique décevante de ces trente dernières années qui a conduit le pays au bord du gouffre. La seule alternative pour les plus jeunes Haïtiens demeure l’exode vers d’autres cieux plus attrayants. En quête d’un mieux-être, des jeunes s’émigrent, généralement dans des conditions à risque, en République Dominicaine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Pérou. C’est la tentation d’une vie plus décente. D’autres optent pour des pays européens, jusqu’ici méconnus, à la recherche d’une situation plus ou moins établie. En ce sens, ils se tournent vers la France, la Turquie, la Belgique, l’Espagne, la Pologne, l’Italie, à la découverte d’un rêve. Cette tendance découle de la situation socioéconomiq
Banditisme : Conflit armé à Martissant, rien que le bord de l’abîme

Banditisme : Conflit armé à Martissant, rien que le bord de l’abîme

Actualités, Société
Le 1er juin 2021, les chefs de gang de la 3e circonscription de Port-au-Prince ont transformé le quartier de Martissant en champ de bataille, bloquant ainsi plus drastiquement l'accès au grand sud du pays. C'était une énième preuve que les bandits pouvaient être fidèles à leurs mots, car quelques jours avant cette fameuse date, ils avaient annoncé publiquement cette guerre avec la certitude que la prétendue force publique n'allait absolument rien tenter pour anticiper le chaos qui allait s'installer dans ce quartier. Donc, il est clair que l'Etat savait comme le citoyen de base, qu'autant de personnes allaient mourir à Martissant, mais n'a rien fait. Naïf est l'esprit qui cherche encore à comprendre la nature de l'implication de l'Etat dans ce qui se passe à l'entrée sud de la capital
Haïti : Pour le respect du droit des malades !

Haïti : Pour le respect du droit des malades !

Actualités, Société
Comment peut-on entrer dans la chambre d'un malade hospitalisé sans frapper, sans se présenter, sans un mot ni un sourire ? Comment peut-on manipuler un patient, le panser, le piquer, le perfuser, le transférer d'un hôpital à un autre sans une explication ? Comment peut-on abandonner des malades chroniques, comme des corps encombrants, à leur solitude ou à leur déchéance physique et morale ? Voilà autant de questionnements qui méritent des réponses célères. Il est 7 heures du soir, un vendredi, nous avions décidé de faire un petit tour à l’Hôpital Universitaire de la Paix de Delmas. Ce jour-là, ce centre hospitalier public qui dessert les plus démunis n’était apparemment pas en grève. Malades, parents de malades et amis y font le va-et-vient. Premier constat : des équipes hospitalière