lundi, mai 10L'information d'un bout à l'autre

Vue sur la Diaspora

Le Consulat d’Haïti en République Dominicaine fait des heureux, neuf Haïtiens honorés

Le Consulat d’Haïti en République Dominicaine fait des heureux, neuf Haïtiens honorés

Actualités, Vue sur la Diaspora
Dans le cadre de la 9ème semaine de la Diaspora en République Dominicaine, le Consul Général, James Jacques, a rendu un hommage symbolique à neuf (9) personnalités haïtiennes. Le Consulat haïtien a jeté son dévolu sur ces dernières pour leur engagement sans faille dans la promotion de la culture haïtienne en terre voisine. Il s’agit de Dr. Oriol Jean Baptiste, cardiologue et radiothérapeute, de Nenel Jolivain, entrepreneur et propriétaire d’une agence de voyage locomotive. À travers son initiative, « Nenel tours », M. Jolivain assure le transport des étudiants haïtiens de Santiago à Port-au-Prince.   Figurent sur la liste deux propriétaires de salon de coiffure, à savoir Roody Jean, spécialiste en psychologie clinique, et Wenda François.  Se basa
Dave Fils-Aimé au service de la jeunesse de Martissant depuis 2013

Dave Fils-Aimé au service de la jeunesse de Martissant depuis 2013

Actualités, Société, Vue sur la Diaspora
Si cette jeunesse constitue un formidable potentiel de développement, les défis à relever restent tout même énormes. En effet, pour venir au secours de la jeunesse de sa ville natale, Dave Fils a lancé en juillet 2013 la Fondation "Baskètbòl Pou Ankadre Lajenès" pour que les jeunes prennent toute leur place, en tant qu’acteurs et actrices du changement. Dave Fils-Aimé, natif de Martissant, a laissé le pays à l'âge de douze ans pour s'installer aux États-Unis avec ses parents. Licencié en Sciences Politiques, Dave revient au pays en 2012 et l'année suivante met sur pied l'organisation BAL  "Basketbòl pou Ankadre Lajenès" afin d'apporter son support à cette jeunesse dépourvue de modèle. 5 ans après le lancement, soit en 2018 ce programme est lancé à Cité Soleil; à présent,
L’Haïtienne d’origine, Dominique Anglade, revient sur son enfance à travers un roman

L’Haïtienne d’origine, Dominique Anglade, revient sur son enfance à travers un roman

Actualités, Vue sur la Diaspora
« Ce Québec qui m’habite », c’est le titre du livre publié, en mars dernier, par la femme politique, Dominique Anglade, d’origine haïtienne, en collaboration avec son amie Marie Sterlin. À première vue, l’on peut présumer que le titre n’a rien à voir à Haïti, car Québec y figure en grande manchette. Pourtant, l’ouvrage raconte avec franchise ses souvenirs d'enfance, sa jeunesse, ses séjours à l'extérieur du Québec, le tremblement de terre de janvier 2010, de même que ses nombreuses expériences personnelles et professionnelles qui lui ont permis de gravir les échelons jusqu’au sommet du Parti libéral du Québec en 2020. Née au Québec de parents haïtiens, Dominique Anglade a, sans contredit, un parcours fascinant et inspirant.  À la fois femme politique et femme d'a
Haïti-France: Honneur et mérite à Peter Reyne !

Haïti-France: Honneur et mérite à Peter Reyne !

Actualités, Vue sur la Diaspora
Peter Reyne est PDG du groupe ‘’Peterson Normil’’ et propriétaire du Golf de Largue. Alors qu’il accueillait Justin Viard en mars dernier au Golf de Mooslargue, le représentant permanent d’Haïti à l’ONU en a profité pour décerner une plaque à cet entrepreneur haïtien d’envergure. Le motif de cet acte honorifique est intéressant. En marge de cette remise, l’Ambassadeur a précisé que face au carrefour où se trouve Haïti, ce pays a besoin de ses échantillons les plus représentatifs. Selon l’ancien consul général d’Haïti à Boston, mettre ces personnes sous le feu des projecteurs, c’est redorer l’image du pays aux yeux du monde entier. Du même coup, le diplomate Justin Viard a salué l’engagement de Peter Reyne qui n’a jamais lésiné à l’idée de venir en aide à sa ter
Vive une diaspora haïtienne intégrée !

Vive une diaspora haïtienne intégrée !

Actualités, Vue sur la Diaspora
On ne le dira jamais assez : « la diaspora haïtienne est, sans contredit, l’un des piliers les plus importants de l’économie nationale ». D’année en année, la contribution financière des plus de cinq (5) millions d’Haïtiens, évoluant un peu partout à travers le monde, pour soutenir les familles ne cesse de croître. En effet, les transferts d’argent des Haïtiens représentent, selon des chiffres communiqués par la Banque mondiale en 2019, plus de 25% du produit intérieur brut (PIB). Avec plus de deux (2) milliards de dollars envoyés en Haïti, l’impact socioéconomique de la diaspora n’est plus à démontrer. D’ailleurs, l’éminent économiste Pierre Marie Boisson, comparant les impacts de l’aide étrangère fournie à Haïti sur la vie des citoyens, n’avait-il pas dit que l’aide v
Concours d’éloquence : Rose Lumane Saint-Jean qualifiée, public à vos marques !

Concours d’éloquence : Rose Lumane Saint-Jean qualifiée, public à vos marques !

Actualités, Culture, Vue sur la Diaspora
Tous les Haïtiens, d’ici ou d’ailleurs, devraient faire front commun derrière Rose Lumane Saint-Jean, en lice pour la finale du concours international d’éloquence. Devoir citoyen et patriotique oblige ! Elle a besoin de nous. Si la native du Cap-Haïtien a franchi presque toutes les étapes du concours d’éloquence sans trop grand support de son public, il est venu le temps à tout un chacun de jouer sa partition. Bref, votons pour elle ! Comment voter? Allez sur ce lien: https://eloquence.pantheonsorbonne.fr/concours/prixdupublic2021. D’abord, cliquez sur Je vote pour mon orateur favori. Ensuite, cliquez sur la flèche en dessous des candidats pour trouver Rose Lumane. Puis, cliquez sur le 🤍, après on vous demandera d'entrer vos informations personnelles (nom et prénom, email
Un membre de la diaspora haïtienne tend la main à la jeunesse estudiantine de la Grand’Anse

Un membre de la diaspora haïtienne tend la main à la jeunesse estudiantine de la Grand’Anse

Actualités, Vue sur la Diaspora
L’entrepreneur Pierre Philippe Agnant semble avoir sa propre conception du développement d’Haïti. Selon lui, la jeunesse du pays ainsi que sa diaspora ne doivent pas être relégués au second plan. Avec sa formule, « jeunesse + diaspora = développement », M. Agnant entend proposer un autre paradigme aux opinions publiques. Pierre Philippe Agnant a passé près de 23 ans aux Etats-Unis. De 1984 à 2007, il a fréquenté le Westin High School, Nor Wark Community College, Housatonic Community Technical College. De ces centres d’études, si l’on se fie aux informations disponibles dans son Curriculum Vitae, Agnant a décroché des diplômes en Comptabilité, Business, Administration, Finance et Gestion, Marketing et Sciences Politiques. Conscient de tous ses acquis, l’Haïtien confie
Motivés, des Haïtiens de la diaspora espèrent participer sans ambages au référendum constitutionnel

Motivés, des Haïtiens de la diaspora espèrent participer sans ambages au référendum constitutionnel

Actualités, Vue sur la Diaspora
Contre vents et marées, Haïti avance à grand pas vers le changement de sa Constitution. A en croire les sondages réalisés par différentes institutions, 82 à 90% de citoyens, à travers tout le territoire national, sont prêts à dire « OUI » au nouveau texte constitutionnel. Entretemps, les membres de la diaspora haïtienne ne sont pas en reste. Résolument mobilisés à accomplir leur devoir citoyen, les Haïtiens évoluant aux Etats-Unis, au Canada, en France, au Chili, en République Dominicaine, entre autres, s’intéressent à connaitre non seulement les avancées déjà enregistrées, mais aussi les pas à franchir en vue de la tenue du référendum prévu le 27 juin 2021. « Référendum : Enjeux et Cartes CIN/Questions de la diaspora ». Autour de ce terme spécifique, des Ha
Sorbonne-Concours d’éloquence : L’étudiante haïtienne Rose Lumane Saint-Jean en lice pour la finale

Sorbonne-Concours d’éloquence : L’étudiante haïtienne Rose Lumane Saint-Jean en lice pour la finale

Actualités, Culture, Vue sur la Diaspora
Comme prévue, la demi-finale du concours d’éloquence organisé en France, à la Sorbonne, a eu lieu le mercredi 14 Avril 2021. La pépite haïtienne, Rose Lumane Saint-Jean, file tout droit vers la grande finale prévue le 25 mai prochain. En effet, la route a été longue. Tête altière, poing serré, la native du Cap-Haïtien s’est distinguée à ce concours d’éloquence. Après avoir devancé près de 300 candidats, la grenadière a défendu, à la phase de demi-finale, l'affirmative de la résolution : « Faut-il faire passer les copains d'abord? ». Elle a donc laissé comprendre que : « Le copain, c'est celui à l'égard duquel nous devons agir avec bienveillance ». Grâce à une vidéo rendue publique par les membres organisateurs sur la page face
La diaspora prescrit le « dialogue consensuel » comme panacée à la crise

La diaspora prescrit le « dialogue consensuel » comme panacée à la crise

Actualités, Vue sur la Diaspora
« Les problèmes d’Haïti sont les problèmes de tous les Haïtiens, d’ici et d’ailleurs ». Cette vérité dont l’IDENH (Intégration de la Diaspora pour l’Emergence d’une Nouvelle Haïti) se fait le défenseur intraitable a valeur d’axiome. En effet, à la fin du mois dernier, soit le 29 mars 2021 plus précisément, date marquant la célébration des 34 ans d’existence de la Constitution haïtienne, l’IDENH a organisé une séance de travail, par visioconférence, avec d’autres structures organisées de la diaspora, autour du thème : « La crise sociopolitique et économique actuelle d’Haïti vue par la diaspora/Réflexion et propositions ». Ensemble, les différents intervenants ont pesé et soupesé les enjeux de la crise multiforme qui paralyse la société haïtienne dans toutes ses comp