samedi, septembre 18L'information d'un bout à l'autre

Et si la coupe à la garçonne de Martine Moïse avait un sens caché?

L’ancienne première Dame de la République, Martine Moïse, est rentrée le samedi 17 juillet 2021 au pays après un séjour médical. L’opinion publique n’a jamais été aussi curieuse et aussi enthousiaste de voir Martine. Les raisons qui expliquent cette curiosité et cet enthousiasme sont multiples, suivant l’angle d’approche considéré. Mise à part sa façon un peu bizarre (mystiquement suspecte, selon les moins crédules) de saluer les dignitaires venus la rencontrer sur le tarmac, un fait a pu retenir l’attention de tout le monde : sa nouvelle coiffure. Dans le dernier cliché en date de Mme Moïse, on pouvait la voir alitée, le regard vide et le visage abattu, mais elle avait encore des cheveux. Surprise générale ! Elle les a donc fait couper, un fait qui est peut être innocent, mais rien ne dit qu’il l’est vraiment. D’autant qu’on est dans le domaine politique où tout est éminemment communicationnel, on suppose, à s’y méprendre, que le geste charrie forcément un symbolisme.

Dans le domaine de la cosmétologie, on définit la chevelure comme un accessoire naturel de beauté. Dans la Bible, les cheveux sont considérés comme un voile de gloire que la femme doit inexorablement porter sur sa tête. Dans les deux  cas, il est question du paraître, ce qui, au regard du contexte pourrait être le cadet des soucis de Martine Moïse. Elle n’était pas réputée pour avoir de longs cheveux, mais ne l’était non plus pour avoir une coupe garçonne. Pourquoi a-t-elle adopté cette coiffure maintenant? Pour essayer de comprendre la raison de ce changement, des considérations d’ordre psychosociologique et anthropologique s’imposent.

Suivant des recherches effectuées dans les sociétés occidentales sur la psychologie des coiffures, les cheveux courts définissent une femme à forte personnalité ayant un caractère à toute épreuve. Les spécialistes ayant pris part à ces recherches expliquent aussi qu’un changement de coiffure radical ne se fait jamais sans raison. C’est toujours lié à un évènement intime, une rupture, un conflit… La grande majorité des femmes coupent net leurs cheveux pour tourner une page de leur vie, évacuer la douleur, donner un signal visuel à ce changement. On pourrait conclure que cette dernière explication colle très bien à la situation de Martine Moïse connaissant les antécédents. Après ce qui s’est passé, si elle ne l’était pas, Mme Moïse peut choisir de devenir forte pour affronter la suite, parce qu’apparemment le combat est loin d’être fini et que d’autres « rounds » tout aussi corsés l’attendent.

Du point de vue anthropologique, à travers cette nouvelle coupe de cheveux elle peut bien vouloir annoncer la couleur. Dans certaines traditions, une femme qui adopte une coupe à la garçonne après la mort de son mari, expose clairement ses désirs de vengeance. La nouvelle coupe de Martine peut bien être anodine, tout comme elle peut être une expression de sa volonté de se battre. Qui n’a pas déjà vu une femme arranger sa chevelure de manière à la rendre plus courte possible et moins gênante avant une bagarre. Même si la rixe dont il pourrait être question ici est symbolique, la coupe de cheveux doit être vue comme un signal que Martine Moïse est réellement déterminée à rendre des coups. D’ailleurs, en attendant que la veuve du 58ème Chef d’Etat haïtien infirme ou confirme, la rumeur a déjà fait d’elle une future candidate à la Présidence.

Kensley Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *