jeudi, octobre 6L'information d'un bout à l'autre

Haïti : Une période pascale vilipendée par l’insécurité

Le personnel de la plupart des institutions gouvernementales arrête de travailler, ce jeudi à midi, et ceci jusqu’au lundi 18 avril 2022. À l’occasion de la Semaine Sainte, les employés du secteur public profiteront d’une pause de quatre jours. Quatre jours de plus, disent les mauvaises langues estimant que l’État haïtien est en vacances, il y a fort longtemps. À l’évidence, des fonctionnaires ont de nombreux projets pour cette période.

Certains envisagent de voyager à l’intérieur du pays pour partager un petit moment avec leurs proches, d’autres resteront calmes à la maison et certains autres prévoient d’assister aux activités religieuses qui ont lieu en ce moment.

Que feront-ils? 

Interrogés sur leurs plans pour ces jours de vacances, plusieurs ont convenu qu’ils resteraient tranquilles dans leurs maisons parce qu’ils n’aiment pas sortir en ce moment et en plus en raison de l’insécurité qui bat son plein dans le pays. « Je resterai à la maison à regarder Netflix. Je resterai calme avec ma famille. Normalement, je ne sors pas à Pâques », ont avancé certaines des personnes consultées. D’autres ont indiqué qu’elles assisteront aux activités qui auront lieu dans leurs églises respectives. « Je reste à la maison. Pas de plage ou de piscine ces jours-ci, parce que les conditions sécuritaires ne sont pas réunies. Je préfère vivre ma Semaine Sainte comme il se doit, en assistant à la messe et en participant à Pâques des jeunes », a déclaré Jean Pierre Wilfrid. Comme lui, beaucoup pensent que Pâques est une période pour réfléchir, être calme à la maison et consacrer du temps à la famille. D’ailleurs, l’insécurité oblige.

Ceux qui partent en voyage

D’autres, en revanche, profiteront de la longue pause pour se rendre dans leurs villages respectifs afin de partager avec leurs proches. Parmi les endroits à visiter, ils ont cité Jérémie, Cap-Haïtien, Cayes, Gonaïves. Pour cette époque, il est de tradition que des milliers de personnes se rendent à l’intérieur du pays pour profiter des plages et des rivières. Mais la tradition tend à disparaitre depuis des années.  

Bien qu’il y ait un grand groupe de travailleurs, gracieux, qui profiteront de ce temps pour prendre des vacances et se reposer, d’autres ont plus de travail, à la fois dans les secteurs public et privé.

Des fonctionnaires consultés ont déclaré que pour Pâques, ils ont du pain sur la planche. Interrogés sur ce qu’ils comptent faire du congé pascal, un employé de l’Aéroport International Toussaint Louverture et un autre d’une compagnie de transport terrestre ont précisé ne pas pouvoir aller nulle part, parce qu’obligés d’être prêts à toute éventualité.

Dans un communiqué publié le mercredi 13 avril 2022, la Primature a souligné à l’attention des agents de l’administration publique, du patronat et des employés du secteur privé que, conformément au décret du 23 mai 1989 déterminant, en dehors des fêtes nationales, de façon plus précise les fêtes légales, à l’occasion de la fête du Vendredi Saint l’administration publique, l’Université, les écoles, le commerce et l’industrie chômeront. Une période de congé qui perd de son éclat, à cause de l’insécurité qui règne en maître dans la capitale et dans certaines villes de province.

Yves Manuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *