vendredi, octobre 22L'information d'un bout à l'autre

L’album « Jije m » de Kaï ou le génie au service de tous les goûts !

Richard Cavé a bien tenu sa promesse vis-à-vis des fans de Kaï, en leur livrant dans le courant de l’année 2021 l’album baptisé « Jije m » qui comporte onze compositions. Richard a mis un point d’honneur à se montrer fidèle à sa réputation en prenant beaucoup de risque et d’engagement artistique sur ce nouveau projet. En ce sens, il s’est appuyé sur les génies de Ti Claude et de El Chapo pour renouveler l’approche mélodique et offrir un son, certes portant le tag « Cavé », néanmoins apte à différencier clairement ce deuxième opus du premier en matière d’orientation esthétique ; ce qu’au passage il a promis de faire à chaque nouveau projet qui sortira de son cru.

Il se dit fier de ses invités sur l’album, arguant qu’ils ont été choisis avec minutie et intelligence. Et comment lui contredire quand on entend parmi ces artistes en « featuring » la délicieuse Bedjine qui a définitivement le vent en poupe, l’audacieux  et fougueux Medjy Toussaint de Enposib qui est encore essoufflé après les va-et-vient entrainés par le succès de l’album « Kamasoutra ». Dans le lot il y a aussi le rappeur Master Brain, le jeune prodige du « Raboday », Andy beats ainsi que « Golden Bee » une voix guyanaise que peu de monde connaisse mais qui, selon Richard Cavé, est l’un des meilleurs ingrédients de ce savoureux plat musical au gout à la fois exotique et local.

Sans grande surprise, les titres « Criminel’’ et ‘’Mafia » y sont gravés. L’auteur de « Jije m » a précisé avoir délibérément choisi de mélanger les saveurs sur cet album. Dans ses démarches, il part du Compas direct pour aboutir à des morceaux au goût moderniste tel le « Raboday » en passant par l’afro compas. Autant de manœuvre esthétique pour faire en sorte que cet album ne ressemble en rien au premier. Il a insisté sur le fait de ne pas vouloir donner l’impression aux fans qu’il voudrait les arnaquer en leur offrant du réchauffé.

Le sociopolitique, l’amour et la jalousie sont les principales thématiques abordées sur « Jije m ». Selon Richard, elles ont été sélectionnées en fonction de leur pertinence et de leur récurrence dans le quotidien des gens. Ainsi, il croit contribuer aux réflexions sur les problèmes liés à ces thèmes. Encore une fois le choix des thématiques a été fait en tenant compte de l’impératif d’offrir un produit absolument nouveau. Il faut souligner que l’accent victimaire est assez présent sur cet opus, en témoigne des titres comme « Abize’m, Jije m et Koupab ». Une première vente signature à été réalisée à New York récemment, à l’occasion d’une soirée baptisée « Kokayin »(cocaïne). Comme tout créateur, Richard Cavé est dans l’expectative des retours par rapport à son œuvre, toutefois sans être dans la vantardise il croit avoir fait bien tout ce que cela requiert pour réussir ce nouveau pari.

Kensley Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *