samedi, décembre 10L'information d'un bout à l'autre

Le Parti « Konfyans » met sur la table sa « proposition de sortie de crise »

Après avoir dressé un état des lieux de la situation sociopolitique du pays, le parti politique « Konfyans » formule une proposition de sortie de crise axée sur la mise en place d’un nouveau Gouvernement qui aura pour mission de rétablir la paix et la sécurité, d’organiser des élections dans moins de 12 mois, de renforcer la Police Nationale d’Haïti (PNH) entre autres. Un Comité Transitoire de Gouvernance de 12 membres devra également jouer un rôle important dans la nouvelle équipe.

Le parti politique « Konfyans » souligne qu’une année après la mort du Président de la République Jovenel Moïse, les conditions politiques, sociales, économiques et sécuritaires du pays ne s’améliorent pas. Dans une note acheminée à la rédaction du Journal la Diaspora, le directoire du parti dit constater que sans « une forte contribution de la communauté internationale » aucune amélioration n’est possible.

Dans ses analyses et constats, « Konfyans » évoque une équipe gouvernementale en perte totale de crédibilité. Treize mois et après de multiples remaniements, le Gouvernement de facto peine à créer un environnement serein essentiel à la réalisation d’élections libres honnêtes et sécuritaires. La gestion calamiteuse de la crise du carburant, la lutte contre les gangs, les urgences économiques remettent en cause l’incapacité de l’équipe d’Ariel Henry à diriger le pays. D’autres considérations liées à l’incapacité de la communauté internationale, aux partis politiques, à la société civile qui n’arrivent toujours pas à dégager un consensus politique minimal pour une transition viable, poussent les dirigeants de cette organisation politique à s’engager en vue de faciliter une sortie de crise, lit-on dans le document.

En ce sens, le parti politique « Konfyans », se basant sur l’histoire récente d’Haïti, propose la mise en place d’un Gouvernement dirigé par des personnalités « perçues comme neutres, honnêtes, expérimentées et indépendantes ». Cette option tient pour références les transitions dirigées par le Président Alexandre Boniface, la Présidente Pascale Ertha Trouillot pour lesquelles des caractéristiques importantes ont été décelées. Ces transitions étaient caractérisées par leur neutralité, leur indépendance. « Le support de la communauté internationale, la compétence des personnalités ayant dirigé ces transitions peuvent faire bouger les lignes », de l’avis des dirigeants de « Konfyans ».

Sur ces entrefaites, le parti politique « Konfyans » plaide en faveur d’un Gouvernement avec pour feuille de route le rétablissement de la paix, l’organisation des élections dans moins de 12 mois, la facilitation d’une aide d’urgence, le renforcement de l’institution policière. Parallèlement, le Directoire du parti recommande la mise en place d’un Comité Transitoire de Gouvernance de 12 membres avec pour mandat de superviser le travail du pouvoir exécutif, coordonner des consultations nationales en vue de produire des feuilles de route sur les grands défis d’Haïti, appuyer le processus de formation d’un nouveau Conseil électoral provisoire (CEP), a signé Eric Jean-Jacques, Coordonnateur du parti. 

Hervé Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *