samedi, septembre 18L'information d'un bout à l'autre

Quand le « Konpa » haïtien résonne au cœur du Mexique

Le « Konpa Dirèk » a un nouveau-né connu sous le nom de K-fèl évoluant au Mexique. Cette semaine, les bonnes nouvelles au sujet des Haïtiens en terre étrangère foisonnent. À titre d’exemple : Jean D’Amérique a publié son premier roman Soleil à coudre en France. Le slameur Nervno ‘’Fils de Plume’’ participe à la coupe du monde de slam au pays d’Emmanuel Macron. L’étudiante Rose-Lumane Saint-Jean accumule des votes à la finale du concours d’éloquence à l’Université Paris-Sorbonne. La jeune footballeuse Corventina a reçu son soulier d’or Concacaf. In fine, des musiciens haïtiens évoluant au Mexique s’apprêtent à lancer officiellement leur formation musicale et entendent, du même coup, pérenniser l’œuvre de Nemours Jean-Baptiste.

Dans un communiqué de presse dont copie a été acheminée à la rédaction du Journal la Diaspora, il est dit que la grande sortie aura lieu le 01 mai 2021. Ce lancement ne se fera pas en grande pompe. De préférence, le jeune groupe musical profitera de ce jour, si l’on se fie aux précisions du communiqué, pour attirer l’attention du grand public en général et de tous ceux et toutes celles évoluant dans le secteur musical en particulier sur le potentiel du groupe. De ce fait, deux titres sont au menu : Mèsi lavi, Nou Koupab.

K-fèl est un full band composé de Timothée Bernard à la baguette, Ronald François à la fois gonguiste et chef de file, Neekenson Mane (Bassiste), Lelio Désir (Keyboardiste), Andson Pierre (Chanteur), Enold Maxime (Tambourineur), Barthélemy Brave (Guitariste). Ils résident tous au Mexique, à l’exception du chanteur Andson Pierre de son nom d’artiste ‘’Love Goy’’ vivant aux Etats-Unis. « Chaque week-end, je suis donc obligé de traverser la frontière mexicaine afin de participer aux séances de répétition », a-t-il confié à la rédaction du journal.

K- Fèl, à en croire le numéro 1 du groupe, Ronald François, de son nom d’artiste Fifty Black, est un projet de passion et d’attachement. C’est l’histoire des jeunes dévoués, laissant Haïti pour d’autres cieux plus cléments et qui se rencontrent finalement et bizarrement au Mexique. Est-ce le fruit du hasard ou du destin? L’important c’est que, comme il est clairement souligné dans le communiqué de presse, en laissant Haïti, chacun d’eux a gardé sous sa peau la culture du terroir, du moins le Konpa. Pour le bonheur de cette tendance musicale et dans l’intention de la propulser en terre étrangère, K-Fèl est déjà au diapason.

Rendez-vous le 01 mai 2021 sur toutes les plateformes avec K-Fèl !

Junior Luc 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *