mercredi, juin 23L'information d'un bout à l'autre

SPORT-SCANDALE SEXUEL : NELLA JOSEPH SANCTIONNÉE PAR LA FIFA POUR COMPLICITE

Cinq mois après la suspension à vie de Dadou Jean Bart et quelques jours après avoir radié Yvette Félix de toute activité liée au football pour une durée de cinq (5) ans, la FIFA, dans un récent communiqué, a annoncé une sanction à l’encontre de Nella Joseph pour une durée de dix (10) ans dans l’affaire d’abus sexuel qui a rongé le football haïtien.

En effet, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a reproché à Mme Nella Joseph son laxisme dans le cadre de son devoir de protection envers les jeunes filles du centre FIFA GOAL.« Coupable d’avoir manqué à son devoir de protection de l’intégrité physique et mentale de plusieurs joueuses placées sous sa responsabilité et son autorité au centre technique national de Croix-des-Bouquets (Haïti), en particulier en usant activement de pressions et de menaces afin qu’elles se livrent à des rapports sexuels avec M. Yves Jean Bart (ancien président de la FHF), en violation du Code d’éthique de la FIFA », peut-on liredans la note de l’instance mère du football mondial.

Dans sa décision, la chambre de jugement a indiqué que Mme Nella Joseph avait enfreint l’art. 23 (Protection de l’intégrité physique et morale) du Code d’éthique de la FIFA et a infligé une interdiction à son encontre de toute activité en rapport de près ou de loin avec le football pour une durée de dix  (10) ans. Contrairement à Yvette Félix, elle devra s’acquitter d’une amende s’élevant à CHF 20 000.

Mme Nella Joseph était jusque-là superviseuse de l’équipe nationale féminine U-20 de la Fédération Haïtienne de Football (FHF). C’est la troisième personne sanctionnée par la FIFA dans le cadre d’une large enquête visant des autorités de la FHF ayant sous leur responsabilité des jeunes talents du football national. Indubitablement, d’autres officiels connaîtront leur sort dans les jours qui viennent. Néanmoins, une question se pose : après les sanctions, les victimes seront-elles dédommagées?

Jean Kenson Carriès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *