samedi, décembre 10L'information d'un bout à l'autre

Économie

L’entrée nord de Port-au-Prince et ses installations touristiques à l’agonie, l’Etat indifférent

L’entrée nord de Port-au-Prince et ses installations touristiques à l’agonie, l’Etat indifférent

Actualités, Économie, Société
L'indifférence du Gouvernement de facto face à la violence armée imposée par des gangs à Canaan contraste avec le discours d'un pouvoir qui œuvre pour la relance de l'économie. Depuis plus de trois (3) mois, le secteur touristique, le transport en commun, la circulation de biens entre l'Ouest et le Grand Nord d'Haïti sont mis à l’arrêt par des bandits qui opèrent à Canaan, bidonville construit à la faveur du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Les alertes lancées auprès du Gouvernement de facto sur la situation de la route nationale numéro 1, à hauteur de Canaan, ne suffisent pas. Aucune intervention des forces de l'ordre pour mettre hors d'état de nuire les bandits qui imposent leur loi dans cette zone n'a jusqu'ici été manifestée. Au contraire, plusieurs symboles de l'État, sac
Haïti-Économie: Le Marché des changes pris en otage par des « faux taux »

Haïti-Économie: Le Marché des changes pris en otage par des « faux taux »

Actualités, Économie
En admettant que la Banque de la République d’Haïti (BRH) ne dispose pas de mécanismes de gendarme pour faire respecter le taux de référence publié au quotidien, le gouverneur Jean Baden Dubois concède, de manière à peine voilée, son impuissance à stabiliser le marché des changes. À chacun d’afficher le taux qui le convient. Dans moins d’un mois, la gourde est passée de moins de 100 gourdes pour augmenter jusqu’à 170 gourdes pour un dollar. L’intervalle peut surprendre, mais il est évident que la situation a trop dégénéré. Des économistes s’accordent sur le fait que le pays n’est pas en guerre. Il n’est également pas question d’une politique aussi corsée pour que le dollar puisse prendre autant de points sur la monnaie locale.   Quel est le vrai taux de change à appliquer a
Haïti : l’absence de l’entrepreneuriat, déficit majeur pour l’économie

Haïti : l’absence de l’entrepreneuriat, déficit majeur pour l’économie

Actualités, Économie
Depuis quelques années, notamment après le séisme du 12 janvier, l’entrepreneuriat est sur presque toutes les lèvres en Haïti. Certains disent « entreprenariat », d’autres parlent d’« entrepreneuriat ». Ceux-là ignorent que le terme « entrepreneur » a existé avant celui d’« entrepreneuriat ». Pour moi, l’entrepreneuriat reste une stratégie de développement plus digne que l’assistance ou l’assistanat. C’est pourquoi il mérite une attention particulière, dans un pays pauvre comme Haïti. Pour développer l’entrepreneuriat en Haïti, j’estime qu’il faut déconstruire deux demi-vérités : « fanm se poto mitan » et « Haïti est un pays essentiellement agricole ». L’objectif est d’inclure réellement les secteurs économiques les plus importants dans le mouvement entrepreneurial, avec des innova
Quand la Covid-19 et l’inflation font disparaître des emplois

Quand la Covid-19 et l’inflation font disparaître des emplois

Actualités, Économie
Deux épidémies, la Covid-19 et l’inflation, ont gravement dévasté l’emploi à l’échelle mondiale, limitant même les possibilités d’en créer, à grande échelle, de nouveaux rémunérés de manière acceptable. Avec la fermeture des entreprises privées et le recentrage des stratégies dont ils ont pu se remettre, les emplois semblent plus sélectifs. C’est-à-dire favorable aux jeunes qui sont sortis des écoles polytechniques ou des universités, capables d’exploiter les technologies qui remplacent les anciens modèles de travail. Les économies qui ont atteint un meilleur niveau de reprise, comme les États-Unis, ont créé neuf millions d’emplois, en particulier dans le secteur privé, selon le Wall Street Journal. Mais maintenant, l’inflation, confrontée à de sévères hausses de taux d’intérêt,
L’agriculture peut devenir un secteur rentable

L’agriculture peut devenir un secteur rentable

Actualités, Économie
La relance  de l’agriculture, considérée comme un axe prioritaire dans les accords d’aide au développement, devient de plus en plus un levier d’action des pouvoirs publics. Selon de récentes études, il ressort qu’Haïti est répartie comme suit : 48 % de zone rurale contre 52 % de zone urbaine. Cet atout ne permet pas pour autant de faire de l’agriculture un secteur de production rentable et favorable à la croissance économique. Quels sont les moyens efficaces d’exploitation de ces terres rurales ? Quelles sont les conditions d’exploitation juridique ? Quelles sont les méthodes prônées par l’Etat afin de garantir un investissement privé dans le secteur agricole ? Tout d’abord, il faut souligner que des instances de l’Etat et de l’étranger concourent à la promotion des investi
Le budget national en Haïti : un paradoxe continu

Le budget national en Haïti : un paradoxe continu

Actualités, Économie
Tout État qui fonctionne, ne serait-ce qu'à minima, prévoit et planifie annuellement ses dépenses dans ce qui s'appelle plus objectivement un budget. Ce document s'élabore sur la base de certaines prévisions relatives à l'argent de provenance interne ou externe. Dans le cas d'Haïti, le budget, appelé aussi Loi de finances, quand il est vu, examiné et approuvé par le pouvoir législatif, a deux principales vocations : fonctionnement et investissement. L’investissement ne fait plus partie des visées de l'Etat haïtien, soit dit en passant. On dit d'un budget qu'il a été bien exécuté quand à la fin de l'exercice fiscal les parts relatives à l'investissement et au fonctionnement auront été dépensées suivant une ventilation efficace, mais surtout transparente. Sauf erreur, en Haïti dans l'hi
VALORISONS L’AGRICULTURE, SECTEUR CLÉ DE L’ÉCONOMIE HAÏTIENNE

VALORISONS L’AGRICULTURE, SECTEUR CLÉ DE L’ÉCONOMIE HAÏTIENNE

Actualités, Économie
L’agriculture représente l’un des problèmes majeurs dans la stabilité sociale, la lutte contre la pauvreté et la sécurité alimentaire en Haïti. De plus, elle est un secteur favorisant la création de richesse et la croissance économique. En effet, 53% de la population est rurale selon IHSI (2009) et dépend directement de l’agriculture qui génère 44,6% des emplois dans le pays et 62,6% des emplois en milieu rural. La superficie agricole utile (SAU) du pays est de 1 053 107 carreaux ou 1 358 508 hectares.  La SAU du département de l’Artibonite reste la plus importante (12 % du total) tandis que la SAU la plus petite se trouve dans le département du Sud-Est (1 % du total). Le nombre des exploitations agricoles dont la superficie est inférieure à un carreau (ou 1,29 ha) varie de 49
Chômage en Haïti : le lourd fardeau des jeunes

Chômage en Haïti : le lourd fardeau des jeunes

Actualités, Économie, Société
Dans tous les pays du monde, les jeunes constituent à la fois un capital humain d’une importance primordiale pour le développement et un facteur déterminant du changement social, du développement économique et du progrès technique. Cela s’explique par leur esprit innovant, leurs nobles idéaux et leur énergie considérable. Les jeunes représentent ainsi une force positive pour le développement, la paix et la démocratie, qualité souvent camouflée par des stéréotypes négatifs référant à la délinquance et la violence . Néanmoins, il est difficile de définir la jeunesse de façon objective, celle-ci étant souvent considérée comme une « période de transition » ou de « construction de la personnalité ». Selon le Système des Nations Unies, les jeunes concernent la tranche d’âge de 15-24 ans. Ma
Haïti, désormais pays de froideur estivale

Haïti, désormais pays de froideur estivale

Actualités, Économie, Société
Depuis une belle dizaine d'années la société haïtienne n'a eu de cesse de constater l'effritement effréné des traditions propres à la vie haïtienne. Dans tous les domaines de l'existence du peuple, du respect de certaines valeurs au sein même de la famille à l'observation de certaines coutumes populaires, en passant par  l'application de certaines règles dans les relations interpersonnelles, tout s'estompe visiblement sous la pression de l'instinct de survie. A part la tendance du « Primum vivere », rien ne semble avoir d'importance au regard de l'idiosyncrasie populaire. La conscience collective se retrouve sous le coup d'un automatisme morbide qui s'exprime par le besoin de subsister par tous les moyens, quitte à sombrer dans l'aliénation. Aucune classe sociale ne fai
Développement économique : Kesner Pharel prescrit l’inclusion financière des femmes comme panacée

Développement économique : Kesner Pharel prescrit l’inclusion financière des femmes comme panacée

Actualités, Économie
L’économiste Kesner Pharel préconise plus d’encadrement et d’opportunité aux femmes pour leur permettre de découvrir leur plein potentiel dans une société ou celles-ci sont tellement marginalisées. Le PDG du Group Croissance soutient que l’inclusion financière des femmes ne peut que bénéficier à l’économie du pays, vu leur rôle dans ce secteur ainsi que la supériorité en nombre des femmes dans la société haïtienne. Depuis quelques temps, des réflexions concernant la vie des femmes sur le plan économico-social se produisent en Haïti. Les femmes haïtiennes ont du mal à rompre avec les contraintes sociales pour enfin occuper une meilleure place dans les affaires économiques. Alors que la situation des femmes dans de nombreux pays ne diffère pas de celle des Haïtiennes, des ex