samedi, septembre 18L'information d'un bout à l'autre

Éditorial

Haïti ou la nécessité de réinventer l’espoir

Haïti ou la nécessité de réinventer l’espoir

Actualités, Éditorial, Société
L’une des tâches qui incombent aux nouvelles générations, c’est de réapprendre à espérer. Le paradoxe de l’espoir est aussi un paradoxe de la foi. Nous rappelons, une fois de plus, que la foi est employée dans le sens d’une certitude fondée sur une expérience intérieure du but à atteindre. Espérer, paradoxalement, c’est prendre le risque de semer des graines d’amour, de raison, de liberté dans le jardin des jeunes, même si nous n’avons pas suffisamment de preuves tangibles quant à leur pleine croissance. Espérer en Haïti, c’est apprendre à penser dans le cadre du paradoxe et à expérimenter ce que Erich Fromm appelle la patience paradoxale : « Vous êtes là, prêt pour l’événement, à chaque minute, dans le même temps, vous devez être prêt à attendre, voire le temps à venir d
Ariel Henry, un tout-puissant aux pouvoirs limités

Ariel Henry, un tout-puissant aux pouvoirs limités

Actualités, Éditorial
L'expression « plein pouvoir » généralement utilisée pour designer un haut dignitaire doté de multiples prérogatives, aurait-elle une nouvelle connotation? Une question qui a tout son sens par rapport au momentum politique dominé par l'assassinat du Président de la République, Jovenel Moïse, qui a donné naissance à une espèce de transition monocéphale avec Ariel Henry aux commandes. Force est de constater que celui qui se bombe le torse en se déclarant, à tout va, ‘’super Premier ministre’’ jusqu'ici ne donne aucun véritable signe d'une quelconque volonté de faire. Du moins il n'a pas l'air de vouloir utiliser son plein pouvoir pour intervenir en dehors des chantiers légués par le défunt Jovenel Moïse, en l'occurrence le referendum et les élections. Le second plus que le pre
Nouvelle Constitution : un combat à poursuivre !

Nouvelle Constitution : un combat à poursuivre !

Actualités, Éditorial
Avant son assassinat tragique, le président de la République, Jovenel Moïse, s’était assigné de nobles et grandes tâches. L’une d’entre elles : doter le pays d’une nouvelle Constitution qui favorise le développement, tout en bannissant l’exclusion. Le 58ème Chef d’Etat d’Haïti a le mérite d’avoir tenté, de son vivant, un grand coup, puisque le changement de la Charte fondamentale reste et demeure le seul point sur lequel tous les secteurs de la vie nationale ou presque s’accordent. Même si, reconnaissons-le, le hic demeure le modus faciendi.    Aux commandes de la Première République noire comme seul Chef de l’Exécutif, du moins pour l’instant, l’actuel Premier ministre, Ariel Henry, a donné un signal fort, ce 29 juillet 2021, lequel s’apparente à une ferme volonté de vouloir relev
La continuité de l’Etat, l’eternel défi des dirigeants haïtiens

La continuité de l’Etat, l’eternel défi des dirigeants haïtiens

Actualités, Éditorial
Plus de trois décennies depuis qu’Haïti négocie un virage vers la démocratie, l'on peut constater que certaines notions élémentaires qui relèvent de la gestion de l'administration publique dans un Etat démocratique font défauts aux différentes cohortes de dirigeants qui se sont succédé. Parmi elles, la notion de continuité de l'Etat. De nombreux spécialistes ont élaboré des théories sur cette notion, un regard sur l'une des plus pertinentes pourrait mieux aider à cerner les lacunes des dirigeants en la matière. « L'entendement primordial de cette notion de continuité de l’Etat tourne autour de la permanence des Institutions et des Services d’utilité publique ou pr
La Justice en costume de « Décharge »

La Justice en costume de « Décharge »

Actualités, Éditorial
De 1991 à 2017, environ une vingtaine de Premiers Ministres (inclus les PM ad intérim) ont mis leur savoir et leur temps au service de leur pays. Ils sont très nombreux les hommes et les femmes qui, très souvent de bonne foi, ont tout sacrifié ou presque pour voler au secours de la République, rien qu’en acceptant un poste de Ministres. Abstraction faite des privilèges liés à ces fonctions, en Haïti celui ou celle qui accepte d’enfiler le costume de Premier ministre ou de Ministre signe de sa propre main, du même coup, son « acte de décès politique ». Raison : depuis très longtemps, trop longtemps, Députés et Sénateurs ont fait de la « Décharge » une question éminemment politicienne.  D’où, des hommes et des femmes qui ont servi dignement la République so
Quand les bandits font loi dans un ‘’Etat failli’’

Quand les bandits font loi dans un ‘’Etat failli’’

Actualités, Éditorial
Ces derniers temps, les bandits  s'acharnent à donner la démonstration qu'ils sont plus dignes de confiance en matière de promesses d'action ou de menaces que n’importe quel dirigeant. Ce qui est loin d'être le cas pour l'État qui peine à joindre la parole aux actes. Justement en ce qui concerne l'insécurité dans le pays, combien de fois les autorités, en l'occurrence le Président de la République, le Premier ministre et le Directeur Général de la PNH ont promis des mesures drastiques? Elles ne sortent jamais de leurs enveloppes énonciatives. A contrario, les chefs de gangs tiennent toujours parole. Au milieu de l'année 2020, le bandit ‘’Izo’’ du gang « 5 secondes » avait averti les usagers du boulevard Harry Truman (Bicentenaire) qu'il allait y rendre la circulation im
Elections générales et Référendum : un pari risqué !

Elections générales et Référendum : un pari risqué !

Actualités, Éditorial
Dans le calendrier électoral modifié du CEP, la date du 26 septembre 2021 est retenue pour l’organisation des scrutins combinés (présidentiel, législatif, référendaire). À l’annonce de cette nouvelle, même les plus optimistes et ceux qui sont favorables à la tenue du référendum constitutionnel sont emparés par « l’incrédulité de Saint Thomas ». C’est légitime ! Reporté à deux reprises, le scrutin référendaire, qui prévoit de rétablir les Haïtiens de la diaspora dans leurs droits civils et politiques comme les élections en vue du renouvellement du personnel politique à la fin de cette année, sont hypothétiques. Plusieurs raisons justifient la légitimité du doute. En vérité, la bonne volonté de l’administration de Jovenel Moïse ne suffit pas pour ramener l’ordre institutionnel et
Haïti ou la République des gangs. Que faire ?

Haïti ou la République des gangs. Que faire ?

Actualités, Éditorial
Sommes-nous à l’ère des gangs ? Voilà une question que se pose même le citoyen lambda au regard du spectacle de mauvais goût qu’offre Haïti à la face du monde au 21ème siècle. A Port-au-Prince comme dans certaines villes de province, ce sont les bandits armés qui font la loi ; la réalité dépasse de loin les scènes hollywoodiennes. Le chaos est total ! Criminalité et pauvreté se conjuguent au présent et gangrènent le pays dans sa quasi-totalité. Selon des chiffres communiqués par le gouvernement haïtien, le pays compte plus de 200 groupes de gangs actifs et opérationnels. Depuis quelques temps, l’emprise des hommes illégalement armés s’est renforcée, alors que l’Etat peine encore à donner la preuve de l’utilité de son existence. Dans la capitale haïtienne où vivent plus
Référendum : le CEP opte pour une large participation, la diaspora en attente de plus d’ouverture

Référendum : le CEP opte pour une large participation, la diaspora en attente de plus d’ouverture

Actualités, Éditorial
Lundi 31 mai 2021. Aujourd’hui, moins d’un mois nous sépare de la date cruciale retenue pour la tenue du référendum constitutionnel : 27 juin 2021. Du vote référendaire, on en parle partout. Dans la capitale, dans les grandes villes comme dans les zones les plus reculées du pays, le débat est on ne peut plus houleux, les opinions contraires s’entrechoquent. Mais, il faut aussi le reconnaitre : des menaces planent sur l’organisation du référendum constitutionnel. Même s’il ne s’agit pas du Vox populi, disons du chemin emprunté par la majorité, ces voix menaçantes qui se font entendre découlent d’un comportement anti-démocratique et anarchiste qu’il faut prendre très au sérieux. Est-ce pourquoi d’ailleurs, les autorités concernées n’entendent pas lésiner sur les moyens sécurit
Référendum constitutionnel : Imperturbable, le gouvernement avance

Référendum constitutionnel : Imperturbable, le gouvernement avance

Actualités, Éditorial
C’est le sujet de l’actualité. Le référendum constitutionnel prévu le 27 juin 2021 fait la une des journaux depuis quelques temps. La hausse brutale des cas de contamination à la COVID-19 constatée, depuis la détection en Haïti des variants brésilien et anglais, ne met pas fin au débat sur la nécessité de doter la première République noire d’une « Charte fondamentale » digne d’elle-même. Le référendum fait les choux gras de la presse, les directeurs d’opinion s’en raffolent, les citoyens émettent librement leurs points de vue, l’opposition attaque, le gouvernement contre-attaque… Bonne nouvelle pour la démocratie haïtienne ! Avec les avancées majeures enregistrées dans le processus, notamment la mise en circulation officiellement de la deuxième version de l’Avant-projet de Cons